3 juin 2012

Dungeon Crawl Classics RPG

Après avoir beaucoup fait parlé de lui, Dungeon Crawl Classics RPG est enfin disponible au format PDF (24.99$) sur RPGNow et en version hardback (39.99$) sur le site de l'éditeur Goodman Games. L'occasion de revenir sur ce jeu...

Sous ses aspects chatoyants (les illustrations sont signées Erol Otus, Jeff Dee ou encore Jeff Easley), DCCRPG est un beau morceau de règles avec pas moins de 488 pages. L'équivalent d'une ramette de papier ! Le manuel est organisé de façon très classique : d'abord la création des personnages puis viennent les chapitres sur les compétences, l'équipement, le combat, la magie, les quêtes et les voyages, des conseils et des règles pour l'arbitre ( "judge"), les objets magiques, un bestiaire et finit sur deux modules.

Première particularité ; en plus des traditionnels dés à quatre, six, huit, dix, douze et vingt faces, les règles nécessitent parfois l'emploi de dés plus exotiques, tels que le d5, d14 ou d24, connus aussi sous l’appellation Zocchi dices.

DCCRPG prend également ses distances avec d'autres clones en utilisant plusieurs mécanismes propres au d20 system, comme la classe d'armure ascendante, un système de résolution nécessitant de dépasser un seuil de difficulté avec un jet de d20 modifié par un éventuel bonus ou malus, et les jets de sauvegarde réduits à trois. Les caractéristiques diffèrent également du canon en prenant pour certaines le nom de Chance, Agilité ou Endurance.

Côté création des personnages, ceux-ci débutent au niveau 0. Les joueurs sont d'ailleurs invités à en créer plusieurs dans l'espoir que l'un d'eux atteigne le niveau 5 ! Si l'on retrouve les classes bien connues des joueurs de D&D, les races "non-humaines", sont, quant à elles, optionnelles.

Dans un esprit très sword and sorcery, la magie est dangereuse et les objets magiques plutôt rares. Les monstres rencontrés se doivent d'être originaux et mystérieux (oubliez les gobelins, orcs et autres trolls) et les judges sont invités à créer leurs propres créatures.

En ce qui concerne l'univers de campagne du jeu, il n'est pour l'instant que suggéré dans les aventures et les règles. Le potentiel de customisation est donc important et les adeptes du DIY devraient y trouver de quoi exprimer leur créativité.

Mêlant old school, fun et mécanismes originaux, DCCRPG a déjà trouvé son public. Des modules sont disponibles sur le site de Goodman Games, qui a prévu un gros suivi pour sa gamme, et d'autres éditeurs pourraient proposés leur propres aventures.

Sachez enfin qu'un édition limitée "couverture de vinyle noir dorée à la feuille" (rien que ça) peut encore être commandée à 69.99$.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire