18 octobre 2019

Les clous rouges

Les clous rouges c'est d'abord une nouvelle de Robert Ervin Howard, sa dernière (et peut-être sa meilleure) histoire mettant en scène Conan le cimmérien, publiée à titre posthume entre juillet et octobre 1936 dans l'iconique magazine Weird Tales. Dans cette nouvelle, le célèbre barbare, accompagné de Valeria, une femme pirate, découvre une cité perdue dans la jungle et les sombres secrets que ses habitants dissimulent.

Si je vous parle des clous rouges, c'est parce que la nouvelle vient de faire l'objet d'une adaptation en bande dessinée chez Glénat. Adolescent, j'ai découvert les comics Conan The Barbarian et Savage Sword of Conan(*) essentiellement sous les pinceaux de John Buscema et la plupart des adaptations ultérieures m'ont laissé de marbre. Mais ici c'est le fantastique Didier Cassegrain qui s'y colle, épaulé par Olivier Vatine au storyboard et Régis Hautière au scénario. Étant à la fois un inconditionnel de l'œuvre de Howard et de celle de Cassegrain, je ne peux que vous recommander chaudement Les clous rouges !

Les clous rouges est le septième tome d'une série "hommage" dédiée à Robert E. Howard et débutée par Glénat l'année dernière. Je ne sais pas ce que valent les six tomes précédents, mais si cette série vous intéresse je vous invite à jeter un œil sur le site de l'éditeur.

Conan le cimmérien, tome 7 : Les clous rouges. Éditions Glénat. 14,95 €.

* Parus chez Marvel Comics entre 1970 à 1995, puis en France entre 1985 et 1990 dans le mensuel Super Conan.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire